STORM - HEAVEN'S


Welcome ... please enjoy your visit while you celebrate God's Masterpieces with us! Please come back soon.... Share this page....Frère Jean-Robert - STORM-HEAVEN'S







SAINT  ANTOINE  DE  PADOUE









Prière  à  Saint  Antoine  de  Padoue

A Saint Antoine,
toi que l'on n'invoque jamais en vain,
une fois encore je me tourne vers toi,
pour que tu m'obtiennes du Seigneur Dieu

les grâces dont j'ai grand besoin,
et particulièrement ce qui me tient tant à coeur


( préciser votre intention personnelle )


Tu as toujours été mon bon et fidèle protecteur.
Accueille, s'il te plaît, ma demande,
pour que grâce à ton intercession,
Dieu veuille bien m'exaucer,
si elle est sa Volonté.

Que le Seigneur augmente ma foi
et me garde le coeur ouvert et miséricordieux !

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen.






Saint Antoine est né au Portugal, à Lisbonne, en 1195. 

Une tradition baroque indique la date du 15 août. 

Il était le fils de nobles, Martino de' Buglioni et donna Maria Taveira.

Leur maison était distante de quelques mètres de la cathédrale. 

Il fut baptisé sous le nom de Fernand.

Pendant ses premières années de formation, il fut guidé culturellement par les chanoines du Dôme.

Parmi ses compagnons d'études se trouvaient également des garçons déjà orientés versle choix du sacerdoce. 

C'est très probablement de là que naquit l'aspiration du jeune
Fernand  à choisir le service sacerdotal.

Mais ce furent surtout la médiocrité morale, la superficialité et la corruption

de la société  qui le poussèrent à entrer au monastère augustinien 

de São Vicente, hors des murs de Lisbonne,
pour vivre l'idéal évangélique sans compromis.


Parmi les Augustiniens Fernand demeura à São Vicente pendant deux ans environ.

Puis, agacé par les visites continuelles de ses amis, avec lesquels il n'avait

plus rien à partager, il demanda à se transférer ailleurs,
toujours au sein de l'Ordre augustinien. 

Antoine affrontait ainsi son premier grand voyage, 230 kilomètres environ

qui séparent Lisbonne de Coimbre, à l'époque capitale du Portugal.

Fernand avait 17 ans. Il vécut avec une grande communauté d'environ

70 membres pendant 8 ans,  de 1212 à 1220.

Ce furent des années très importantes pour la formation humaine et intellectuelle du Saint, lequel pouvait compter sur des maîtres de talent

et sur une bibliothèque riche et à jour.

Fernand se dédia totalement à l'étude des sciences humaines et théologiques, pour s'isoler entre autres des tensions existant 
dans la communauté religieuse. Les années passées à Santa Cruz de Coimbre laissèrent des traces profondes dans la physionomie psychologique
et dans le développement existentiel  du futur apôtre.

De par son caractère, il nous apparaît déjà comme un homme isolé, jaloux de son secret, 
comme enfermé dans ses occupations qui le laissaient à peine respirer. 

Il devint de son plein gré un homme privé d'ambitions sociales ; 

contraire à toute ostentation et exhibition de soi et de ses qualités ; 

méfiant des polémiques ; indifférent à l'extériorité sous toutes ses formes, 
à moins qu'il ne soit poussé par le devoir du témoignage évangélique.

Il sortit de Coimbre en homme mûr. Sa culture théologique, 

nourrie par la Bible et la tradition patristique, avait atteint un stade définitif.


Ferdinand prêtre

A Sainte-Croix, Fernand fut ordonné prêtre, probablement en 1220
Pour le jeune Fernand, la norme ecclésiastique qui fixait 

à un minimum de 30 ans l'âge pour avoir accès au sacerdoce, 
ne fut pas observée






Saint Antoine est connu en tant que Thaumaturge, c'est-à-dire l'opérateur de prodiges.

Mieux connu comme le Saint des miracles.

Miracle dérive du latin mirari, éprouver de l'étonnement, de la stupeur. 

Il indique un événement qui surprend qui en est le témoin direct ou indirect. 

Dans l'atmosphère de la théologie catholique, le miracle est défini comme

un fait sensible opéré par Dieu par l'intermédiaire d'un saint.

Fait qui va soit contre, soit se situe au-dessus, soit hors des "lois" communes de la nature, 

comme elles sont perçues dans une ambiance déterminée de l'époque. 

(c'est-à-dire qui est entendu, vu, touché, expérimenté par les personnes).

Quels et combien sont les miracles attribués à saint Antoine?

Nombreux.









LA TENTATION  DE  St -ANTOINE











LA TENTATION  DE  St -ANTOINE







MIRACLE  DU PIED  AMPUTE










La Chapelle Saint-Antoine


Le tombeau de saint Antoine a depuis toujours été appelé "l'Arche" (de arca : "coffre"). Dans cette chapelle, l'autel à hauteur d'homme, renferme la dépouille de saint Antoine. Elle fut enterrée dans la petite église de Sainte-Marie-Mère-de-Dieu de 1231 à 1263 (l'actuelle Chapelle à la Vierge Noire), puis placée au centre la Basilique, face au presbytère de 1263 à 1310; on ignore où elle demeura entre 1310 et 1350 (peut-être déjà à son emplacement actuel). A partir de 1350 toutefois, on sait avec certitude qu'elle fut déposée dans cette Chapelle du Tombeau.

Jusqu'au début du XVIe siècle, le style de la Chapelle était gothique, ornée de fresques de Stefano da Ferrara, auteur de la Vierge à l'Enfant.


Le mobilier, du XVIe siècle, remarquablement harmonieux d'un point de vue architectural et sculptural, semble être l'œuvre de Tullio Lombardo.

L'autel est plutôt imposant, il est l'œuvre de Tiziano Aspetti (qui le réalisa vers la fin du XVIe siècle). Les statues sur l'autel (saint Antoine entre saint Bonaventure et saint Ludovic d'Anjou) sont de la main du même artiste. Ce qui n'est pas le cas des anges, de la grille et des petits candélabres. Par contre, les quatre candélabres, portés par des anges en marbre, ont été sculptés par Filippo Parodi au XVIIe s.
Hauts-reliefs autour du Tombeau. Neufs hauts-reliefs ornent le pourtour de la Chapelle :

1. Saint Antoine reçoit l'habit franciscain, par Antonio Minello (1517).

2. Le mari jaloux, dont l'épouse, poignardée par jalousie, fut sauvée par le Saint. L'œuvre, commencée par Giovanni Rubino (dit le "Dentone") fut achevée par Silvio Cosini (1536).

3. Le jeune homme ressuscité par le Saint. Le Saint, prodigieusement déplacé au Portugal, ressuscita un jeune homme pour disculper son propre père, dans le jardin duquel avait été caché le cadavre. 

Commencé par Danese Cattaneo, ce haut-relief fut parachevé par Girolamo Campagna (1573).

4. La jeune fille ressuscitée, par Jacopo Sansovino (1563). Œuvre particulièrement intense et caractéristique des trois âges de la vie : la jeune fille, la mère et la grand-mère.

5. L'enfant ressuscité. Il s'agit du neveu de saint Antoine. Œuvre d'Antonio Minello, avec l'intervention de Sansovino (1536).

6. Le cœur de l'avare défunt n'est pas là où il aurait dû se trouver, mais dans son coffre-fort, comme saint Antoine l'avait annoncé. Œuvre de Tullio Lombardo (1525).

7. Saint Antoine rattache le pied d'une jeune garçon, qui se l'était coupé de désespoir après avoir donné un coup de pied à sa mère. De toute évidence, encore l'œuvre de Tullio Lombardo (1504).

8. Le verre resté intact, après qu'un hérétique l'ait jeté à terre par défi, ne croyant pas en la prédication et les prodiges de saint Antoine. Commencé par Giovanni Maria Mosca, fut parachevé par Paolo Stella (1529).

9. Saint Antoine fait parler le nouveau-né, afin qu'il atteste de la fidélité de sa mère, injustement suspectée par le mari jaloux. Œuvre d'Antonio Lombardo (1505), frère de Tullio.

 



























 



 

Toute reproduction interdite / Copyright  storm-heaven's 2006-2012